Architecture

Ce principe constructif est déjà utilisé au Danemark et en Islande depuis de nombreuses années, le cabinet d’architectes ARKITEMA et le constructeur Realdania Hus, le commercialisent.
L’association Bioclimatic Plateform a pour but de montrer « un des futurs » possibles de la construction bas carbone. Bien sûr, nous souhaitons faire avancer quelques technologies auxquelles nous croyons, pour les avoir utilisées avec succès, dans d’autres secteurs industriels.
L’architecture navale composite bois collé, le bois augmenté saturé par infusion, l’étanchéité navale, la terre en isolation extérieure et stockage thermique, la préfabrication automatisée, la ventilation biomimétique, autant de domaines déjà maitrisés, mais jamais regroupés sur le secteur de l’habitation.

La structure en bio composite navale est recouverte de membranes certifiées en garantie décennale. La longévité minimale de ces membranes est de 50 à 70 ans, le composite naval encore plus puisque sans exposition au UV il permet d’atteindre les 100 années, cette double étanchéité permet le contact des terres de permaculture, créant ainsi la première Maison Permacole en série au monde. Les trois architectures en image ci dessus permettent de cultiver la toiture jardin, avec ou sans étage.

Tous les économistes disent que la transition écologique et énergétique doit passer par le succès commercial d’abord, être rentable et créatrice de richesse et donc d’emploi. La croissance verte, la Green Economy, tous ces termes sont repris à travers toute l’Europe, aussi nous avons cherché à concevoir une « boite de construction », comme les célèbres briques de construction Danoises. Un coffret à mettre à disposition de tous les architectes Européens.

Le nombres de pièces étant limité à 6 pièces de structures, la maitrise des assemblages est totale, la qualité structurelle et l’étanchéité aussi, le design est en effet limité par le peu de pièces primaires, mais il permet tout de même de belles architectures contemporaines (voir ici), l’argument de poids est le prix, rationalité et sobriété permettent d’important volume de production des pièces de structure, le résultat étant des prix de « boite de construction » au prix du marché actuel contrôlé par la réglementation thermique 2012 avec les performances des futures RE2020 et E+C-.

Ces « boites de construction » BioclimHouse® sont équipées d’un système de climatisation biomimétique exclusif, sous brevets Français et Européen. Différents architectes, aménageurs, constructeurs, bailleurs, Français et Européens vont utiliser ce concept à partir de 2019.
Construire en Architecture Régénérative en 2019 en France, est-ce possible ?

Une francisation du concept a été effectuée par une certification ETN (étude de technique nouvelle) afin de répondre à la demande de garantie décennale en France. Les capacités, de résistance mécanique de la structure, et de la protection de l’enveloppe à tous les facteurs dégradant, ont été doublé, grâce à un encapsulage de fibre et résine utilisé dans l’industrie aéro, le tout recouvert de membranes techniques reconnues par le CSTB. Cette surprotection, bien supérieure à l’exigence du bâtiment, assure une durabilité de l’ouvrage équivalente au béton.

En France il existe 2 bureaux d’études sous licences BioclimHouse® qui peuvent accompagner votre projet :
Architecture, Structure, Permaculture, Régénérative Design, Tertiaire et Logement.

Perspective Design (Vannes)

Greenation et Neobab (Paris)

Développement en cours et avenir du concept :

Le démonstrateur a été construit uniquement pour valider la performance thermique du complexe structure biocomposite navale / terre en isolation / climatisation biomimétique, son design est volontairement extrême puisqu’il est un laboratoire du futur pour la recherche Bretonne.
Des développements sont en cours dans d’autres secteurs que l’habitat individuel, le collectif, le tertiaire, magasin, école, maison de santé, centre de loisir, école de voile, etc.

Le but étant de toujours utiliser la même « boite de construction », plus le nombre de pièces primaires augmente, plus les prix baissent. Les margent pour les entreprises restent économiquement viables, et les investisseurs achètent au meilleur prix tout en répondant à la demande de la transition écologique décarbonée.

Le bonus de constructibilité

Source ADEME Mis à jour le 25/01/2019

Si vous construisez un bâtiment économe en énergie, à faible impact environnemental et climatique, vous pouvez obtenir un bonus de constructibilité de 30 % maximum.

Jusqu’à 30 % de bonus

La commune ou l’établissement public de coopération intercommunale, qui accorde les permis de construire, peut octroyer un bonus de constructibilité de 30 % maximum pour les constructions qui font preuve d’exemplarité énergétique ou environnementale ou étant à énergie positive.

Pour des bâtiments très économes en énergie

Le bâtiment doit présenter une consommation conventionnelle d’énergie inférieure au moins de 20 % à celle demandée par la réglementation thermique applicable aux constructions neuves (RT 2012).
La RT 2012 exige des consommations maximales de 50 kWh par m2 et par an en moyenne (pour les maisons individuelles). Les bâtiments très économes devraient donc consommer moins de 40 kWh par m2 et par an.

Pour des bâtiments à faible impact environnemental

Concernant ses émissions de gaz à effet de serre, le bâtiment doit atteindre le niveau Carbone 2 du référentiel « Energie-Carbone ».
Il doit aussi respecter deux des trois critères suivants :

  • une quantité de déchets de chantier valorisés pour sa construction supérieure à 40 % de la masse totale de déchets produits ;
  • une qualité d’air intérieur assurée grâce à l’emploi de matériaux de construction peu émetteurs de COV et non CMR (classés étiquetés A+ sur l’étiquette « émissions dans l’air intérieur) et à une installation de ventilation performante ;
  • une proportion de matériaux biosourcés intégrés dans la construction correspondant au 1er niveau du label « bâtiment biosourcé ».
Pour des bâtiments à énergie positive

Le bâtiment doit maximiser l’utilisation d’énergies renouvelables locales pour répondre à ses besoins (chauffage au bois, eau chaude solaire, réseau de chaleur renouvelable) et compenser sa consommation d’énergie non renouvelable par celle qu’il peut produire (panneaux photovoltaïques), en tenant compte de l’ensemble des consommations du bâtiment.
Le bonus de constructibilité pour un bâtiment à énergie positive sera attribué lorsque le bilan énergétique (Bilan Bepos) sera inférieur au seuil défini par le niveau « Energie 3 » du référentiel Energie-Carbone.

Pour en savoir plus sur le référentiel « Energie-Carbone »