Avenir Industriel

« L’association Bioclimatic-Plateform » a pour but de montrer un des futurs possibles de la construction bas carbone, d’éduquer à l’écologie le plus grand nombre, et d’offrir aux laboratoires et aux bureaux d’études, une plateforme de plus en France.

Les TIERS LIEUX laboratoire de l’innovation du bâtiment agro sourcé REUSE en économie circulaire, que  propose notre association, sont une réponse aux demandes d’actions de l’état pour l’éducation du public à la transition bas carbone.

En France l’état lance régulièrement des AP et AMI pilotés par l’ADEME, les région, les chambres d’agriculture, et autres structures d’accompagnement comme B4C.

L’économie de la fonctionnalité est aussi une autre piste que nous souhaitons importer en France, en effet, consigner ou louer des pièces de structures de bâtiments réutilisables, assure un parfait contrôle de la circularité sans perte de valeur ajoutée.

Le résultat de cette alchimie vertueuse, produit des constructions en économie circulaire faites pour durer plus longtemps sans perte de valeur ajoutée.

D’après nos partenaires professionnels et institutionnels, le prix de marché du logement Bailleur Social, contrôlé par la réglementation thermique RT2012, deviendra problématique si le niveau de performance RE2020 entraine une hausse de 30% du coût de la construction.

30% c’est la différence de prix entre une construction RT2012 et une construction RE2020 (exige moins de 15kwh/an/m² de chauffage). Il est donc facile de construire passif à plus de 2000€ le m2 en augmentant l’épaisseur d’isolation, en ajoutant quelques panneaux solaires et une pompe à chaleur, notre challenge était de réussir à construire sans élévation du coût. La profession estime que le logement standard doit couter 1500 € le m2, au delà sans aides de l’état les bailleurs n’ont plus de rentabilité sur le logement social locatif.

C’est l’innovation Industrielle et Économique, l’économie de la fonctionnalité intégrée à l’économie circulaire, qui permet dès aujourd’hui de résoudre l’équation PRIX/ECOLOGIE, avec un niveau d’exigence environnementale qui prépare à la future norme RE2020 (E+C- est une phase de mise au point du mode de calcul).

LA GREEN ECONOMY

Depuis de nombreuses années, les pays Germaniques et Scandinaves investissent lourdement dans la Green Economy.

En France aussi, les grandes firmes fleurons de l’industrie lourde, investissent en suivant l’exemple des peuples du nord. Vinci, Eiffage, Bouygues avec sa filiale Woodeum, et bien d’autres, se diversifient en passant de l’époque carbonée à décarbonnée, sans précipitation.

En France encore, les énergies ENR se développent à présent vers le stockage de l’énergie, la géothermie intermittente (ACCENTA), les matériaux de construction en économie circulaire, par exemple les Tours Hyperion Eiffage de Bordeaux en Cross Laminated Timber (CLT).