Permaculture

La permaculture : Sources Objectif Sciences International

La Permaculture est une science systémique ayant pour but la conception, la planification, et la réalisation de sociétés humaines écologiquement soutenables, socialement équitables et économiquement viables. Elle se base sur une éthique d’où découlent des principes et des techniques permettant un aménagement consciencieux du paysage d’un lieu en imitant les modèles trouvés dans la nature.

Elle vise à concevoir des systèmes stables et auto suffisant en produisant de la nourriture, des fibres et de l’énergie afin de combler les besoins locaux tout en renforçant la stabilité et la biodiversité d’un écosystème. L’éthique de la permaculture se fonde sur des valeurs de respect et d’attention envers la nature (« Earth Care »), envers l’Humain, la communauté et les générations futures (« Human Care ») et de partage équitable des ressources et de la production (limitation de la surconsommation, redistribution des surplus,..).

Ecole écosystémique les Boutours en région parisienne

La Permaculture s’inspire également de la manière de cultiver de certains peuples premiers comme les Aborigènes d’Australie ou les civilisations précolombiennes notamment avec leur gestion de l’eau et leur système dit des « Trois soeurs » (compagnonnage du mais, de la courge et de l’haricot grimpant). Cette science est en perpétuel mouvement.

Les permaculteurs sont constamment à la recherche de nouvelles techniques, de nouvelles stratégies inspirées par l’observation de la nature, la science, les savoir faire ancestraux ou tout simplement par le bon sens pour sans cesse optimiser un système et le rendre toujours plus adaptable et résistant aux perturbations.

Le concept de « Design » est à la base de toute création d’un lieu en Permaculture. Le terme « Design » en anglais regroupe les notions de « dessin » et de « dessein » en français. Ainsi chaque élément du système (potager, mare, poulailler, compost,…) occupe une place définie assignée à cet élément à dessein, afin de favoriser les interactions et les flux avec d’autres éléments du système.

DESCRIPTION DU CONCEPT DE DESIGN EN PERMACULTURE

a) Définition

Le concept de « Design » est à la base de toute création d’un lieu en Permaculture. Le terme « Design » en anglais regroupe les notions de « dessin » et de « dessein » en français. Ainsi chaque élément du système (potager, mare, poulailler, compost,…) occupe une place définie assignée à cet élément à dessein, afin de favoriser les interactions et les flux avec d’autres éléments du système.

b) Notion de résilience dans un système

La résilience est la capacité d’un système à résister à des perturbations ou à des chocs en s’adaptant et en se réorganisant. Il est souvent nécessaire que plusieurs éléments au sein de ce système soient capables de remplir la même fonction afin de s’adapter et de maintenir une certaine cohésion au sein de ce système.

Chaque élément du système a des besoins et remplit plusieurs fonctions. Il faut donc veiller à alimenter les besoins de chaque élément, si possible avec des produits d’autres éléments, et à utiliser au mieux ses produits. Il faut également veiller à l’harmonie des éléments afin de ne pas provoquer de zone de stress sur les animaux ou les plantes (besoins mal comblés).

Suite sur Sources Objectif Sciences International en savoir plus

En Suède il existe des habitas dit »Permacoles » de type Serre enveloppante,  on dit aussi GreenHouse ou NatureHouse.

https://www.youtube.com/watch?v=30ghnDOFbNQ

La permaculture appliquée sur le Démonstrateur Tiers Lien éducation à l’écologie

Le démonstrateur est « PERMACOLE », il est éco conçu selon l’ingénierie « Régénérative », spécifiquement pour la PERMACULTURE et le retour de la BIODIVERSITE.

  

Un Tiers Lieu démonstrateur sert à ouvrir les esprits à  la l’écologie en général et à la construction biosourcée, la maison passive, la géothermie, la biodiversité par l’habitat, l’économie circulaire, la permaculture.

Seul site Français proposé à l’état (DREAL ADEME REGIONS), capable de montrer et de former à une transition écologique globale, car écosystémique. Et il est conçu pour être Ouvert à tous !

A l’intérieur du batiment, salle de cours théoriques, autour et sur le toit, les travaux pratiques dans des bacs en bois, soit entre 40 et 60 m2 de surface cultivable, pour les scolaires, les adultes, les enseignants, les chercheurs, les associations et les institutions régionales.

Notre ingénieur biologiste Vincent vous en dira plus, ses coordonnées en page architecture (Greenation et Neobab).