Science Education

Innovations

La Vulgarisation scientifique c’est quoi ?

Nous pourrions vous expliquer les principes physiques qui ont été utilisé à travers ces innovations, les brevets nous en empêchent et cela serait uniquement compréhensible par des ingénieurs et chercheurs des domaines impliqués. La vulgarisation est une méthode ludique est sympathique pour faire comprendre très rapidement les principes de bases d’une technologie. Concernant le démonstrateur voici en quelques traits ses secrets de fabrications et son mode de fonctionnement.

Si vous avez déjà assisté à une conférence d’Idriss Aberkane, vous avez vécu un bon moment de détente tout en augmentant vos connaissances. Un peu de science, des chiffres, des anecdotes, le tout entrecoupé de blagues. Il y a aussi le comique du paradoxe de Hemptel, la loi de la contraposition, la logique de l’absurde, si A alors B, s’il pleut alors le sol est mouillé ! nous en trouvons un beau florilège dans le film les Tuches. En ce qui concerne le démonstrateur, nous pouvons utiliser cette rhétorique amusante pour expliquer le concept et sa logique. Des enfants pourront ainsi comprendre les informations de ce site qui se veut aussi pédagogique, comme la visite du démonstrateur.

Simulation thermique dynamique par ordinateur. STD

Une fois la maison modélisée en 3 dimensions sur des logiciels utilisés par les concepteurs d’avions et de bateaux, nous avons simulé les performances thermiques avec les apports bioclimatiques naturels. Nous avons rapidement découvert que les énormes masses de terre, non seulement isolaient comme 50 cm de laine d’isolation classique, mais en plus apportaient un stockage thermique avec une inertie importante, et pouvaient aussi contenir des canalisations de préchauffage ou de refroidissement, utiles à l’air neuf climatisé, indispensable aux bien être des habitants.

Le fait de récupérer les calories ou frigories dans le sol s’appelle la « géothermie de surface », bien connue sous l’appellation du « Puits Canadien » pour réchauffer l’air et du « Puits provençal » pour le refroidir.

Un architecte va concevoir une construction bioclimatique PASSIVE en s’appuyant sur l’énergie apportée par les rayons solaires à travers les baies vitrées, additionnée à l’énergie produite par l’activité humaine (douches, cuisines, ordinateurs, Tv, lampes, machine à laver, chanter, danser, etc), et aussi aux calories récupérées par le puits climatique, cette addition d’énergie gratuite permet de ne pas installer de chauffage, si la construction est très bien isolée évidement  ! (voir vidéo d’explication).

La maison est donc passive en chauffage, c’est-à-dire que les habitants ne payeront jamais de facture de chauffage ou de climatisation de leur vie (solution aux périodes de canicules de plus en plus fréquentes), mais aussi,  que les futures augmentations de l’énergie n’auront aucun impact sur eux pour se réchauffer l’hiver et refroidir leur maison l’été.

Nous arrivons à la loi de la contraposition amusante mais logique, si je pose 2 ou 3 bateaux à l’envers comme les Viking et que je les soude entre eux, si je mets des talus en terre autour et de la terre de jardin sur le toit, alors j’ai une maison étanche à l’eau et très isolée thermiquement, avec un jardin potager au-dessus de ma tête qui peut me nourrir, si j’ai de grosses masses de terre, alors j’ai un moyen de chauffage géothermique avec en plus une capacité de stockage d’énergie intermittente, si ma maison est ultra isolée il fait trop chaud, alors je dois la ventiler comme une termitière, si l’air viciée que je rejette est chaude, alors je récupère des calories avec un échangeur thermique biomimétique innovant, avant de les jeter à l’extérieur par le système de ventilation mécanique, alors l’air neuf qui rentre dans la maison en passant par le puits climatique est réchauffée 2 fois, 1 première fois par l’énergie géothermique stockée dans les masses de terre, 1 deuxième fois par un échangeur thermique entre l’air qui sort et l’air qui rentre, si l’air sain qui rentre en renouvellement est réchauffé passivement, alors je n’ai pas besoin de chauffage pour compenser la différence de température entre l’extérieur et les 19 degrés souhaités par les habitants, alors je gagne de l’argent et je fais du bien à la planète.